Archives Mensuelles: avril 2016

Explorons les jardins de la féminité

Premier des 5 thèmes de cette 4ème édition à être dévoilé,
D’une cour à l’autre vous propose cette année d’explorer les jardins de la féminité
que nous cheminerons pas plusieurs chemins aux ambiances et sensations différentes.

Celui de la grâce et de l’amour tout d’abord avec le Lacet « G »

affiche 3 le lacet 2016 (2)

« G » nous invite à communier en gestes de mémoire et à se faire le cadeau de l’amour, essence même de notre épanouissement ».
Traçons dans l’espace avec nos mains, avec nos pieds, le  mouvement qui déclenche la joie et le bien-être.
Trouvons cet espace-temps pour cet acte d’amour avec nous -même, le geste qui se crée dans notre force intérieure pour notre régénérescence.

Le Lacet : « G » (danse),20 mn
samedi 28 mai à 16 h.20 et 18 h.45

et puisqu’ Aphrodite incarne bien les mystères de la féminité, suivons de la Voix Libre : « La féminité en toutes lettres »

aphrodite (2)

Lecture et mise en voix de poésies, pages de la littérature française, correspondances et autres gourmandises …
pour tenter d’approcher la Femme et ses mystères.

Voix Libre : « La féminité en toutes lettres » (lectures) 25 mn
Samedi 28 mai à 16 h.50 et 18 h.10

Celui de l’humour est tout aussi séduisant … la compagnie des Chimères : « Sans queue ni tête »

Cie des chimères 8 (2)

Ces trois femmes, si peu femmes, tellement femmes, beaucoup trop femmes, menacent les préjugés à coup de parapluie, les barbouillent à grandes tartines de blush, les hurlent, les jacassent, les piétinent, les exhibent sur de hauts talons, les matent d’un œil aguicheur. Ces trois clowns déjantées sont là pour nous surprendre à glousser, surtout de nous-mêmes d’ailleurs, femmes ou pas … percutant !

La Compagnie des Chimères  : « Sans queue ni tête » (humour) 35 mn
Samedi 28 mai à 15 h.35 et 17 h.25
Dimanche 29 mai à 14 h.35 et 16 h.00

Débousolé (e) ? … reprenons le fil de l’histoire,
celle que l’on conte avec
Chloé Gabrielli « chemins féminins »

Chloé Gabrielli

A travers les âges et les cultures, dans tous les pays depuis Shéhrazade, les femmes ont toujours su user de la parole pour se faire douces ou convaincantes, tendres et rassurantes, inventives et malicieuses … Redire encore l’histoire de Shéhérazade qui a sauvé les femmes et propagé les contes avec 3 contes drôles et terribles et des contes de femmes extraordinaires …

Chloé Gabrielli « chemins féminins » (contes), 30 mn
Dimanche 29 mai à 16 h.45 et 18 h.05

et parce que la sensualité en reste au delà de tout le parfum le plus enivrant …
Quatuor Rochecolombe & La Biasso : « 6 épigraphes antiques »

PHOTO QUATUOR ROCHE COLOMBE (2)

« Les épigraphes antiques », écrites par Claude Debussy en 1914, reprennent des poèmes érotiques et passionnés de Pierre Louÿs racontant la vie totalement inventée de Bilitis, jeune poétesse grecque du VIème siècle avant J.C, sur l’île de Lesbos.
Le Quatuor Rochecolombe a le plaisir de vous présenter ces 6 épigraphes qui seront également lues par les voix féminines de La Biasso.

Quatuor Rochecolombe & La Biasso : « 6 épigraphes antiques » (musique & lectures), 30 mn
Dimanche 29 mai à 15 h.20 et 17 h.25

Féminité sur le vif également avec François Beaujolin

2008 Grace 82x50 (2)

Les peintures figuratives de François Beaujolin représentent des faits sociaux et montrent des personnages qui expriment tout à la fois la joie et la souffrance. Dans ses œuvres, l’artiste utilise la force des couleurs pour élever ses tentatives figuratives à l’imaginaire et à la création « sur le vif », sans idée préconçue.

François Beaujolin, exposition
Samedi 28 mai à partir de 15 h.00
Dimanche 29 mai à partir de 14 h.30

La 4ème édition en rythme

Et c’est parti !

La 4ème édition du festival démarrera en rythme, et celui ci sera conservé tout au long de des 2 journées de festival, avec en ouverture

Bandabidons 

bandabidon photo

Le Pan ou Steel Drum (tambour d’acier) est un instrument de percussion mélodique fabriqué à partir de fûts de pétrole martelés, originaire de Trinidad et Tobago où il a été proclamé « instrument national ». Sa sonorité cristalline et féerique offre de nombreuses possibilités rythmiques et polyphoniques. La diversité des différents pans constitue un véritable orchestre.

Originaire de la région de Montélimar, le Steel band des Bandabidons lancera le festival, rue nationale le samedi 28 mai à 14 h.45.
Vous pourrez également les retrouver Place Emile Froment à 19 h.15, pour l’apéritif avant le banquet d’avant concert.

Tinunda

PHOTO GROUPE tinunda bateria

 

Autre culture musicale, autre instrument, direction le Brésil avec la batucada « Tinunda Bateria ».
Née du rassemblement des ateliers de percussions brésiliennes de Saint Privat et de Villeneuve de Berg en 2012,
Tinunda réunit sous sous la même bannière plus d’une vingtaine d’élèves percussionnistes faisant résonner la puissance des Tambours et filants parmi les entrelacs des polyrythmies du Brésil. Rythmes chaloupés et intenses, « Tinunda Bateria » emmènera quiconque au-delà de sa propre danse !

Parade rues nationale / saint louis / du fort, dimanche 29 mai à 10 h.45. 45 mn

 

Orchestre d’Harmonie des pays d’Aubenas Vals

OH Pays Aubenas Vals - marché Vals

L’orchestre d’Harmonie d’Aubenas Vals a pris la suite en 2001 de l’ensemble musical créé en 1860 par l’Abbé Folacher.
Ce regroupement de l’Harmonie de Vals et d’Aubenas compte 40 musiciens, une école de musique, un groupe d’animation,
un ensemble de cuivres, un quatuor sax et tuba et une Harmonie pour les commémorations.
L’association propose des concerts toujours variés et plaisants
où l’envie de jouer ensemble devient un plaisir partagé par un public toujours très nombreux.

A retenir : apéro musical le dimanche 29 mai à 11 h.30 Place Emile Froment
concert rue nationale le dimanche 29 mai à 14 h.30, place Emile Froment à 16 h.25, place Olivier de Serres à 17 h.30

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :